Soirée d’ouverture mercredi 29 janvier à 20h00

Au Théâtre André-Malraux

Soirée animée par la journaliste Pascale Clark

  • Remise du prix du concours international du court-métrage qui récompense les étudiants en école de cinéma
  • Interview de Jean-Paul Rappeneau, réalisateur, qui reviendra sur sa carrière par Bruno Cras, critique de cinéma
  • Ciné-concert (création) par l’orchestre symphonique du Conservatoire à Rayonnement Régional sur une sélection d’extraits de films de Jean-Paul Rappeneau, sous la direction de Fabrice Brunaud, directeur du CRR

Jean-Paul Rappeneau, invité d’honneur

 « Scénariste remarqué, devenu réalisateur au milieu des années 1960, Jean-Paul Rappeneau a mis en scène huit longs métrages, comédies d’aventures, historiques, adaptations littéraires, autant de films épiques et élégants, rythmés et peuplés de stars ». (La Cinémathèque Française)

1966 : La Vie de château – 1971 : Les Mariés de l’an II – 1975 : Le Sauvage – 1982 : Tout feu, tout flamme – 1990 : Cyrano de Bergerac – 1995 : Le Hussard sur le toit – 2003 : Bon voyage – 2015 : Belles Familles

> pour en savoir plus sur notre invité d’honneur, cliquez ici.

Photos d’Archives/mairie de Rueil-Malmaison

Réservez votre place en ligne !

Vous pouvez réserver vos places en cliquant sur le bouton ci-dessous.
Vous allez être redirigé(e) vers la billetterie en ligne du Théâtre André Malraux
Prix Unitaire : 5€

> Réserver en ligne

Plus d’informations sur notre page Billetterie.

Les invités d’honneur des éditions précédentes :

2009Bruno Podalydès
Scénariste, réalisateur et acteur, il remporte le Prix du Public et une mention du Jury au festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand, le prix du jury et de la critique au festival de Chamrousse et reçoit le César du meilleur court-métrage en 1993 avec le film « Versailles, Rive gauche ».

2011Xavier Gallais
Il a reçu le Molière 2004 de la révélation théâtrale masculine et le prix Raimu 2007 du Meilleur Comédien dans un film de Woody Allen. A 36 ans, il jongle entre théâtre et cinéma et se place des deux côtés de la caméra puisqu’il a déjà mis en scène plusieurs films.

2012Nicolas Bary
Réalisateur, scénariste et producteur de cinéma. Il a notamment réalisé le film Les Enfants de Timpelbach (2008), adaptation du roman homonyme de Henry Winterfeld, qui est son premier long métrage. Il a été le président du jury du festival Entr’2 marches, en mai 2012, à Cannes.

2013Claude Lelouch
Réalisateur, producteur à la tête de sa société Les Films 13, créée en 1957, mais également scénariste et cadreur ; sa filmographie compte plus de cinquante films. Il a notamment reçu l’Oscar du meilleur scénario original en 1967 pour Un homme et une femme, et le Golden Globe 1996 du meilleur film étranger pour Les Misérables.

2014Costa-Gavras
Réalisateur de cinéma franco-grec. Ses films témoignent de son engagement politique. Il a reçu en 1969, pour son film Z, l’Oscar du meilleur film étranger et l’Oscar du meilleur montage, ainsi que le prix Edgar-Allan-Poe du meilleur scénario. C’est avec Missing, sorti en 1982, qu’il décroche l’Oscar du meilleur scénario adapté. Sa carrière fut récompensée en 1985 par la Médaille d’or du mérite des beaux-arts, décernée par le Ministère de l’Éducation, de la Culture et des Sports. En 2014, il fut également président du jury du Festival du fim américain de Deauville.

2015Patrice Leconte
Réalisateur français, ce cinéaste polyvalent, toujours prompt à varier les genres, est connu pour ses films grand public avec le Slendid comme Les Bronzés en 1978, mais aussi des drames comme Tandem en 1987 ou Monsieur Hire en 1989. Couronné du prix Louis Delluc pour Le Mari de la coiffeuse en 1990, il a reçu le césar du meilleur réalisateur en 1996 pour Ridicule.

2016Jean-Jacques Annaud
Réalisateur français dont le premier film, La Victoire en chantant, a reçu l’oscar du meilleur film étranger en 1977, auteur de La Guerre du feu en 1981 (César du meilleur film et du meilleur réalisateur), Le Nom de la rose en 1986 (césar du meilleur film étranger), L’Ours en 1988 (César du meilleur réalisateur), L’Amant en 1992, 7 ans au Tibet en 1997, Stalingrad en 2001, Deux frères en 2004 et Le Dernier Loup en 2015, pour ne citer que ceux-là.

2017Bertrand Tavernier
Il est sans doute l’un des derniers grands conteurs et amoureux du cinéma. De ceux qui peuvent vous raconter un film de sa genèse à ses moindres répliques en passant par l’analyse de ses plans et les anecdotes croustillantes du tournage.
Couronné par 5 Césars pour Que la Fête commence, Le Juge et l’Assassin, Un Dimanche à la Campagne, Capitaine Conan, il a obtenu l’Ours d’argent pour L’Horloger de Saint-Paul à la Berlinale de 1974, le Bafta Awards pour La Vie et rien d’autre en 1990, le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes en 1984 pour Un Dimanche à la campagne, L’Ours d’or à la Berlinale pour L’Appât en 1995, le Prix du Jury du meilleur scénario pour Quai d’Orsay au Festival de San Sebastian en 2013, le Lion d’or d’honneur à la Mostra de Venise en 2015, et a été lauréat du meilleur film documentaire pour Voyage à travers le cinéma français aux Lumières de la presse étrangère en 2017.

2019Danièle Thompson
Scénariste et réalisatrice elle a travaillé avec les plus grands acteurs et incarne une vision de la comédie à la française. On lui doit notamment les scénarios de quelques-uns des plus grands succès du cinéma français (La Grande vadrouille, Les Aventures de Rabbi Jacob de son père Gérard Oury, La Boum, La Reine Margot) ainsi que les films La Bûche, Décalage horaire, Fauteuil d’orchestre, Le Code a changé, Des gens qui s’embrassent, Cézanne et moi.